WordPress

Comment mettre à jour son site WordPress ?

Afin de profiter des derniers correctifs de sécurité et de nouvelles fonctionnalités, vous devez mettre régulièrement à jour votre site WordPress. L’opération n’est toutefois pas à prendre à la légère, vos extensions n’étant pas nécessairement compatibles avec la dernière version en date.

Cela paraît évident, mais il est important de réaliser une sauvegarde (un “back-up”)  de votre site avant toute mise à jour. Et si par malheur vous n’y avez pas pensé, sachez que la plupart des hébergeurs de site effectuent régulièrement une sauvegarde des sites qu’ils hébergent.

Ainsi, si quelque chose ne fonctionne pas sur votre blog suite à l’installation, vous n’aurez qu’à restaurer une sauvegarde pour revenir à une version stable de votre blog.

backwpup maj wordpress 1 - Comment mettre à jour son site WordPress ?

Informez-vous sur la stabilité de la dernière mise à jour

Parfois, mieux vaut ne pas installer une nouvelle mise à jour immédiatement. En effet, à leur sortie, les mises à jours comportent parfois des bugs qui prennent généralement quelques jours à être corrigés : autant conserver la version précédente, et stable, pendant ce temps-là.

Vous pouvez consulter le blog officiel WordPress pour avoir toutes les informations sur les mises à jour et leurs éventuels correctifs. (Le lien est en anglais, la version française du blog WordPress n’étant pas tenue à jour).

WordPress-org-archive-mise-a-jour

Profitez-en également pour consulter les retours des autres utilisateurs qui ont déjà fait la mise à jour, cela vous donnera une bonne idée de sa stabilité.

1. Consulter le tableau de bord

 

connectez-vous à l’interface d’administration de votre site WordPress puis reportez-vous à la section Tableau de bord > Mise à jour, sur le volet gauche. un “badge” avec un nombre  entouré en rouge vous renseigne sur les mise à jour que vous pouvez appliquer.

Résultat de recherche d'images pour "mise à jour wordpress"

Tableau de bord : mise à jour wordPress sur le volet gauche ( en rouge)

 

Attention ! :

En premier lieu, vous découvrez les mise à jour de WordPress : cliquez sur le bouton ” Mettre à jour” afin de lancer l’opération. Vérifier au préalable que vous disposez d’une sauvegarde récente.

Résultat de recherche d'images pour "mise à jour wordpress"

Tableau de bord :  mise à jour WordPress 4.2-fr

2. Mettre à jour les plugins ( extensions) WordPress

Sur ce même écran, vous trouverez ensuite le récapitulatif des mises à jour de vos extensions, thèmes et fichiers de traductions. Pour chacune d’entre elles, cliquez sur le lien “voir les détails de la version” afin de passer en revue les nouveautés et donc l’intérêt général de chaque mise à jour ( voir figure ci-dessus).

Image associée

Tableau de bord : détail mise jour plugin WordPress

Reportez-vous en particulier aux lignes ” Compatibles avec WordPress 4.7″ afin de vérifier si cette nouvelle version fonctionne correctement avec votre propre version de WordPress.

Résultat de recherche d'images pour "mise à jour wordpress plugin"

Tableau de bord : mise jour plugin WordPress

3. Configurer les mises à jour WordPress automatiques

Reportez-vous à présent à la section extensions de l’interface d’administration. Vous retrouverez ici des liens vers les éventuelles mises à jour des extensions que vous avez installés : celles-ci sont précédées d’une barre rouge afin d’attirer votre attention. Dans certains cas, il est possible d’activer les mise à jour automatiques- c’est notamment le cas des extensions payantes, qui disposent d’un système de suivi des modifications qui leur est propre. suivez le lien correspondant.

Image associée

Tableau de bord : mise à jour automatique de WordPress

4.  Désactiver les mises à jour WordPress automatiques

Par défaut, WordPress met automatiquement à jour les fichiers de son noyau pour des mises à jour mineures( de 4.6.2 à 4.6.2 par exemple). Si vous préférez exercer un contrôle manuel sur ce type d’opérations, cliquez sur Apparence >  Éditeur puis sélectionnez le fichier “functions.php” sur la droite de l’écran. Tout à la fin de ce fichier, ajoutez la ligne “add_filter( ‘automatic_udapter_disabled’, return_true);” ( sans guillements) et validez en cliquant sur ” Mettre à jour le fichier”.

Ne ratez pas nos autres articles sur les thèmes et plugins WordPress :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *